Rhume et maladies hivernales : Causes et remèdes naturels

Chaque hiver, se propagent des épidémies de maladies respiratoires comme le rhume et la bronchite. Le mode de vie que nous adoptons généralement à cette saison (alimentation moins riche en vitamines et minéraux qu’en été, plus de chocolat, de fromage et d’alcool, moins d’activité physique…coucou le bidou !) participe d’ailleurs à l’affaiblissement de notre système immunitaire. Nous manquons donc de vitamines et d’oligo-éléments essentiels alors que nous devons faire face à des bactéries et virus résistants au froid.
Pour répondre à cette problématique, je vous propose ici quelques alternatives naturelles pour soigner les petits maux de l’hiver sans passer par la case “médicaments sans ordonnance de la pharmacie” qui font plus de mal que de bien…

Comprendre les principales causes des pathologies respiratoires

Lorsque nous tombons malades, notre organisme lutte pour réguler en permanence notre température interne à 37°C, ce qui entraîne une perte de nos réserves énergétiques (vitamines, enzymes, glucides…). Cela se traduit généralement par une fatigue générale et un affaiblissement de notre système immunitaire. Le foie est l’organe le plus chaud de notre corps. Il est également un des émonctoires principaux permettant d’évacuer les déchets de notre organisme. Cependant, notre foi ne filtre plus aussi bien après un coup de froid. On parle alors de blocage émonctoriel hépatique.

Habituellement, nos déchets et toxines (qu’on appelle « humeurs » en naturopathie) sont filtrés par le foie puis sont rejetés sous forme de bile. C’est lorsqu’il y a ce blocage hépatique et que le foie ne remplit plus ses fonctions correctement que des maladies respiratoires peuvent se déclarer.
En effet, ces mucosités doivent alors prendre une voie de secours pour évacuer le corps. Il s’agit de la voie respiratoire : bonjour la toux, les glaires et l’écoulement nasal miam miam!

Gardez donc en tête qu’il est nécessaire d’évacuer tous ces déchets, le rhume et les maladies hivernales sont finalement indispensables au bon fonctionnement de l’organisme 🙂 Qui l’eut cru ? En ce sens, je vous invite donc à éviter de consommer les médicaments miracle anti rhume qui bloqueront votre corps à évacuer ce qu’il doit évacuer

Quelques stratégies pour prévenir les maladies respiratoires

Comme vous l’aurez compris plus haut, certaines maladies hivernales peuvent être évitées en faisant attention à son foie. Voici donc quelques petites stratégies que vous pourrez mettre en place pour l’aider à remplir sa mission au mieux 🙂

  1. Faire attention à son alimentation

    Diminuer la consommation d’aliments d’origine animale, les aliments trop gras, trop sucrés trop salés ainsi que l’alcool qui encombrent le foie. Privilégier d’autres aliments d’origine végétale.

  2. Detoxifier son foi grâce au citron

    Commencer la journée avec un verre de citron pressé et de l’eau tiède ou boire régulièrement de l’eau aromatisée avec du citron frais et quelques feuilles de menthe. Le citron est d’une efficacité remarquable pour stimuler, drainer et régénérer un foie encombré.

  3. Consommer des plantes spécifiques

    Des infusions, gélules ou teintures mères peuvent aider à drainer votre foie. Pensez au pissenlit, à l’artichaut ou encore au radis noir. Il existe également les capsules Oleocaps de la marque Pranarom aux huiles essentielles de Menthe poivrée, Romarin, Livèche, Céleri, Carotte, et Genévrier qui ont pour but de drainer et detoxiner votre foie.

  4. Appliquer une bouillotte chaude sur la région du foie

    Le foie adore le chaud. La chaleur va le soulager et va permettre l’accélération du processus d’élimination des toxines. Si vous n’avez pas de bouillotte, pensez à prendre un bain chaud ou à appliquer un cataplasme d’argile chaude.

  5. Faire une cure préventive à base de propolis

    La propolis est un antibiotique naturel très puissant qui possède un spectre d’action très large. Elle est très efficace pour prévenir de nombreuses infections et renforcer le système immunitaire.

 

Des alternatives naturelles pour soigner les maladies respiratoires

L’Aromathérapie

    • L’huile essentielle de Ravintsara

      Reconnue comme étant l’une des huiles essentielles les plus intéressantes en aromathérapie, l’huile essentielle de Ravintsara est antiviralemicrobicideanti-infectieuse et permet de stimuler le système immunitaire.

      → Je l’avale avec une cuillère à café de miel lorsque je me sens faible et j’en applique également une goutte sur les poignets.

    • L’huile essentielle d’Eucalyptus

      L’huile essentielle d’Eucalyptus radié est une huile connue pour ses vertus sur le système respiratoire en diffusion et massage sur le thorax.
      Anti infectieuseexpectorante,  mucolytique et décongestionnante elle facilite l’évacuation des sécrétions bronchiques et débouche le nez en douceur.

      → À diffuser et/ou à mélanger avec un peu d’huile végétale et à masser sur le plexus solaire.

    • L’huile essentielle de Thym à linalol

      Utilisée pour soigner les affections de l’appareil respiratoire et les maladies hivernales, l’huile essentielle de thym est anti-infectieuse, antivirale et antibactérienne, antifongique et est un tonique général. Je l’utilise en synergie avec de l’huile essentielle d’eucalyptus et de ravintsara pour un traitement oral naturel et efficace.

      → À utiliser en synergie contre les maux de gorge, la bronchites ou la toux. Peut également être appliquée sur la peau pour masser les ganglions du cou.

    • Huile essentielle de Menthe Poivrée

      Un allié santé indispensable que j’ai toujours dans mon sac. Premièrement cette huile est  revigorantevivifiantetonique et fait donc un bien fou en cas de maux de tête.
      Deuxièmement, l’huile essentielle de menthe poivrée est anticatarrhale, expectorante et mucolytique. Elle décongestionne ainsi le nez et  libère la sphère respiratoire.

      Une goutte à masser sur les tempes lorsque vous avez mal à la tête. À diffuser et/ou à utiliser en synergie avec d’autres huiles.

    • Huile essentielle de Giroflier

      L’huile essentielle de giroflier ou clou de girofle est reconnue pour soulager la douleur et apaiser les inflammations de la bouche et de la gorge grâce à son effet anesthésique.
      De plus, son action anti-inflammatoire et antibactérienne font de cette huile un soin efficace contre les angines, laryngites…

      Je l’utilise en gargarisme avec de l’eau tiède pour soulager les maux de gorge.

    • Huile essentielle de Citron

      Bactéricide et antiseptique générale, l’huile essentielle de citron est aussi antifongique et antivirale. Pour assainir l’air et éviter de propager les microbes, elle est efficace en diffusion et petit bonus, elle apporte une odeur fraîche et acidulée à votre intérieur. De plus, l’huile essentielle de citron participe au bon fonctionnement de l’immunité naturelle et régule le système hépatique.

      → À diffuser ou à utiliser de voie orale dans une infusion par exemple.

D’autres méthodes naturelles

  • Infusions à base de citron, gingembre, miel, thym…

    Misez sur les bonnes vieilles recettes de grand mère en infusant citron, gingembre, feuilles de thym ou de laurier avec une grosse cuiller de miel. Vous pouvez également y ajouter d’autres épices comme le curcuma ou les clous de girofle. Le grog est une autre bonne alternative qui vous permettra en plus de tomber rapidement dans les bras de Morphée 😉 Nuit tranquille assurée.

  • L’extrait de pépins de pamplemousse

    Riche en flavoinoïdes, l’extrait de pépin de pamplemousse (EPP) est considéré comme un des meilleurs antibiotiques naturels depuis plusieurs années. Ses bienfaits santé ne sont plus à démontrer puisque l’EPP est un puissant anti-bactérien efficace pour tous les petits maux du quotidien. Je vous invite à faire vos recherches si ce produit vous intéresse car certaines marques sont plus ou moins efficaces.

    → En gargarisme contre la toux : mélanger 10 gouttes dans un verre d’eau et le garder en bouche quelques secondes avant de recracher. Peut également être avalé à hauteur de 15 à 20 gouttes avec un verre d’eau 2 à 3 fois par jour contre les infections hivernales.

Et vous, quels sont vos remèdes naturels contre les petits maux de l’hiver ?

Restons en contact

Inscris toi à la newsletter You Make Me Bloom !

4 commentaires

  1. L’huile essentielle de Tea tree fonctionne également très bien en cas de rhum, angine, bronchite… (laisser fondre dans la bouche : 3 gouttes dans un peu de bon miel bio, 3 fois par jour ) pour l’eucalyptus, c’est pareil, à avaler ou en friction sur le thorax… ça fonctionne et soulage vraiment bien !

    1. Oui c’est vrai que la Tea Tree fonctionne aussi très bien de part ses propriétés anti-inflammatoire et anti-bactérienne à large spectre ! Cette petite huile est vraiment bonne à tout faire ! 🙂

  2. Article très complet ! J’utilise l’HE de ravintsara de la même façon que toi, je la tolère plutôt bien gustativement parlant. Avant j’utilisais le Tea Tree qui possède aussi des propriétés antivirales, mais alors le goût me donnait instantanément envie de vomir ahah. J’utilise également l’EPP depuis cette année, dilué dans un verre d’eau, mais je ne connaissais pas dans la méthode de la gargarisation, j’essayerais !

    Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*