Le féminin sacré – Interview inspirante avec Camille Sfez

Hello tout le monde ! Pour le premier article de l’année 2019, je suis plus que ravie de vous proposer une interview inspirante avec Camille Sfez autour de la thématique du féminin sacré. Vous le savez peut-être déja si vous me suivez sur instagram, j’ai adoré son livre « La puissance du féminin » qui est un ouvrage clé si l’on souhaite se reconnecter à notre féminin profond et en savoir plus sur ce passionnant sujet qui nous touche toutes. Écoute de soi, cycle menstruel et rituels pour apprendre à faire la paix avec notre corps de femme, nous révéler et renouer avec la « puissance sauvage » qui est en nous ! Encore un grand merci à Camille d’avoir répondu à mes questions ! Je vous invite grandement à vous procurer son livre qui est une réelle source d’inspirations et je vous souhaite une excellente lecture 🙂

Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je suis psychologue et formatrice, et j’anime depuis 2011 des cercles de femmes. Cette question du chemin à parcourir pour gagner en liberté et en puissance en tant que femme m’intéresse particulièrement.

Apprendre à renouer avec la femme que je suis a longtemps été pour moi synonyme d’apprendre à me faire confiance et à m’aimer. Cela s’est fait en pacifiant la relation à mon corps, lui qui avait été un ennemi ou un territoire inconnu. Apprendre à écouter mes rythmes a finalement été une étape fondamentale, parce que cela m’a autorisée à respecter mes besoins de base. Plus je cultivais l’amour et la bienveillance vis-à-vis de moi, plus mon corps vibrait.

Peux-tu nous parler du féminin sacré ? Comment le définis-tu, quelle est son importance ?

Ce terme de féminin sacré apparait petit à petit comme une définition de cette quête qu’ont les femmes aujourd’hui pour retrouver le sacré de leur nature : la femme sauvage, libre, divine, le respect de leur corps, la valorisation de leur unicité, tant de sujets qui se rattachent à cette conscience nouvelle que être femme se construit et demande de déconstruire 5.000 ans de patriarcat !

 

En quoi sommes nous cycliques ? Pourquoi est-il important d’écouter son cycle menstruel ?

Notre cycle menstruel a un impact sur notre corps, nos émotions et notre mental beaucoup plus grand que ce que l’on croit parfois. Apprendre à écouter son cycle, c’est apprendre à s’écouter, tout simplement. Sentir à quel moment nous avons moins d’énergie, pour pouvoir s’autoriser a ralentir. Se rappeler que nous n’avons pas à être linéaires, égales, tous les jours de la semaine parce que notre énergie varie subtilement en lien avec ce cycle.

Les quatre phases du cycle sont en lien avec les saisons, comme si nous les vivions chaque mois de l’intérieur. Se souvenir de qui nous sommes en tant que femmes inclut cette mémoire-là : nous portons dans notre nature profonde les rythmes du vivant et, comme toute musique, nous pouvons apprendre à la déchiffrer. Observer mon cycle pendant quelques années m’a appris que je n’ai pas besoin d’être linéaire, constamment dans l’action, comme je l’ai longtemps cru, ni à chaque instant disponible ou enthousiaste. J’utilise l’énergie qui aide à donner vie à mes projets comme celle qui me permet de me détacher de ce que je ne veux plus.

 

Peux-tu nous parler des cercles de femmes que tu animes ? Comment se déroule une session Tente Rouge ?

Les tentes rouges sont des cercles de femmes, que j’ai moi-même découvert entre 2008 et 2010 via des femmes comme ALisa Starkweather et DeAnna L’am . Ce sont des espaces de ressourcement pour les femmes, en lien avec notre nature cyclique mais aussi avec le cycle de la lune.
On y dépose ce dont on ne peut pas parler ailleurs, dans une écoute bienveillante, à chaque nouvelle lune. Chacune a un temps de parole, et ne reçoit aucun commentaire sur ce qu’elle partage. Les autres femmes sont simplement témoins, ce qui permet de se sentir pleinement entendue. Les femmes en ressortent ressourcées.

Quels sont tes conseils pour renouer avec son féminin sacré et combiner Féminin et Spiritualité au quotidien ?

Je crois que la principale chose est de créer du temps et de l’espace dans sa vie pour l’immobilité. Ce n’est que dans un espace de tranquillité intérieure que nous pouvons nous connecter à notre pole féminin, cette partie de nous la plus reliée à la source, la plus silencieuse, d’un calme si dense qu’il est riche de mille possibilités.

« Lorsqu’une femme est connectée à son être profond, elle accède à un infini pouvoir créateur. Cette créativité lui permet de construire sa vie avec estime, d’entreprendre ce qui a du sens pour elle et de mettre au monde les formes du nouveau. Vivre en cohérence avec nos valeurs fait en effet grandir notre estime de soi. Inversement, créer est un magnifique moyen de sortir des schémas répétitifs et d’aller de l’avant. En commençant par créer des rituels, j’ai découvert une façon simple et belle de modifier mon existence et d’ancrer les changements que je désirais. Chaque fois que j’en invente un, je nourris la confiance en ma capacité à vivre comme je le désire. »

Portrait Chinois

Si tu étais un livre ?
En ce moment, je dirai Un bucher sous la neige, de Susan Fletcher

Si tu étais un geste bien-être ?
Une bouillotte sur les reins

Si tu étais un geste beauté ?
Me parfumer avec de l’huile essentielle de Rose

Si tu étais une bonne habitude ?
Respirer

Si tu étais un aliment santé ?
Le gingembre

Si tu étais un rituel ?
Chanter avant chaque prière que je fais

Si tu étais un mantra ?
Je m’en remets à Ta volonté

Pour en savoir plus ou contacter Camille, rendez-vous sur son site : www.renoueravecsonfeminin.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*